Benvengut

Que signifie Terrattitude ?

Terrattitude est composé de deux mots:

  • Terre
  • Attitude pour attitude positive.
  • Donc Terrattitude: l’agriculture positive.

Pourquoi avoir créé Terrattitude, l’agriculture positive?

Depuis plusieurs années, j’entends des critiques sur le monde agricole. J’ai remarqué une mal-information et des critiques injustifiées. Or, pour moi, il est inconcevable de critiquer sans cesse l’agriculture française. Celle-ci est considérée comme l’une des plus durables dans le monde, et l’une des plus saines pour l’être humain. Des contres-exemples, on en trouvera toujours, on peut faire parler les chiffres comme on le veut.

Ouvrons les Yeux !

Pourquoi consommons-nous des produits d’autres pays européens voir non européens alors que, nous le savons tous, ils ne sont pas élaborés avec les mêmes normes qu’en France et que ces dernières sont moins drastiques ?

Il est important de savoir que pour les produits français des contrôles sont effectués notamment pour l’utilisation de produits phytosanitaires, des prélèvements sont réalisés sur le sol, l’eau, les plants, les plantes, les fruits et les légumes dans des exploitations afin de contrôler si l’exploitant a bien respecté le cahier des charges.

Les déchets plastiques ou autres, comme les paillages des cultures maraîchères, les bidons vides de traitements en conventionnel, et en biocontrôle sont collectés et triés. L’exploitant adopte des démarches liées à la protection de l’environnement qui sont de plus en plus contrôlées et respectées. La charge bureaucratique devient de plus en plus importante. Sachons-le !

Je me suis demandée et je me demande encore à force de CRACHER sur cette agriculture, qu’allons-nous manger ? que devons nous manger ? que va devenir l’agriculture française ?

J’ai envie que les générations futures puissent manger français, manger sainement, et bien sûr qu’elles puissent prendre soin de la terre et d’eux-mêmes.

Malheureusement la société a commis des erreurs via l’industrialisation de l’agriculture, mais depuis plusieurs années le monde agricole change. Les dangers et les risques liés aux produits phytosanitaires notamment sont connus; c’est pour cela que l’agriculture française agit. De nombreuses formations sont organisées dans ce sens -là par des organismes accrédités comme la chambre d’agriculture, le Civam…

Pour moi, on peut trouver des choses positives dans chaque type d’agriculture. A nous de travailler ensemble et de ne plus nous opposer. Ensemble, l’agriculture pourra évoluer.

Faisons confiance aux agriculteurs français qui tous les jours travaillent pour proposer un produit de qualité. Arrêtons de créer une panique autour de la nourriture française. Mangeons local et de saison en priorité.

J’ai envie encore de croire que nous pouvons redorer le blason de ce métier qui a été si malmené.

N’oublions jamais que notre besoin primaire est de se nourrir. Sans personne pour produire la nourriture, il n’y aurait pas de vie et SURTOUT sans la terre, la faune et la flore, il n’y aurait aucune vie. Nous apprenons à vivre, à cultiver en respectant ce que la terre nous donne.

Les exploitants agricoles, les ouvriers agricoles, les cadres, les chercheurs, nous devons communiquer sans cesse et prendre en compte les remarques, les demandes de vous, les consommateurs.

Il est normal que le consommateur se pose des questions sur les impacts liés à l’environnement et sur sa santé et celle des générations futures.

C’est pour répondre à ces questions que j’ai voulu créer ce blog Terrattitude, l’agriculture positive pour expliquer comment nous travaillons, qui travaille dans l’agriculture, pourquoi nous fonctionnons comme cela… Mais de manière simple et ludique.

Il y a dans ce blog une partie dédiée à “l’agriculture et l’environnement”, c’est inévitablement lié. Une deuxième partie sur “le management dans le milieu agricole”; c’est-à-dire sur les hommes et les femmes qui travaillent avec passion. Une autre est consacrée au “consom’acteur”, basée sur des articles pour que le consommateur soit acteur et maître des éléments qui composent son assiette. Des témoignages d’exploitants sont à venir. Enfin, la dernière partie “métier et formation” permet d’expliquer quels débouchés peuvent proposer ce métier.

Une nouvelle rubrique a été créée, “on y voit plus clair”, afin d’expliquer avec des mots simples des termes techniques du milieu agricole.

D’autres projets sont en cours. Sachant que j’ai une activité professionnelle à côté, cela prend du temps.

J’essaie moi aussi de faire ma part même si je suis ni syndiquée, ni financée par une entreprise, ou n’appartenant à aucun groupe, même si mon action paraît insurmontable, je veux y croire, je veux croire au petit colibri qui fait son action.

Merci pour votre attention, n’hésitez pas à débattre avec moi, à me poser des questions. J’essayerai d’y répondre au plus vite et précisément. je souhaite que nous puissions échanger dans la bonne humeur, avec le sourire et en essayant de trouver des solutions pour faire avancer les choses de manière positive.

A très vite. Adishatz

6 thoughts on “Benvengut

  1. Bonjour,
    Belle initiative, sachant que l’on respecte davantage ceux (et ce) que l’on connait, le développement des circuits courts contribuera a une amélioration pour tous.

  2. – Les Etats-Unis sont le premier consommateur mondiale de pesticides, suvient l’Inde, la France, 1er consommateur en Europe, puis l”Allemagne. Malgré les recommandations du Grenelle de l’environnement, la France est toujours championne de l’utilisation des produits phytosanitaires en Europe. On trouve des insecticides, herbicides, fongicides partout, y compris dans notre environnement.
    Je vis entre boulogne et calais ..ce que je vois ne me rassure pas .. on fout en l air le sol.. on eleve en batterie oiseaux. Veaux vache porc .. pour revendr toute cette merde a m
    – Les Etats-Unis sont le premier consommateur mondiale de pesticides, suvient l’Inde, la France, 1er consommateur en Europe, puis l”Allemagne. Malgré les recommandations du Grenelle de l’environnement, la France est toujours championne de l’utilisation des produits phytosanitaires en Europe. On trouve des insecticides, herbicides, fongicides partout,

    Impossible d echapper à ce piège. . Tout le monde s en fout … tant que les gros agriculteurs pourront rembourser leur gros tracteurs. Pourquoi ils changeraient. Plus personne peut se payer a se nourrir … on a eduquer les gens a consommer du laitage et droguer les gens au sucre rapide .. pate et baguettes … ca gene qui surtout pas ceux qui font du BLE sur notre santé. .
    J ai un jardin en permaculture.. et j ai un empoisonneur au dessus de chez moi …
    Si pour etre heureux . Il faut vivre caché. .. tous ces organismes sous terre doivent pas être tres heureux quand je vois tout ce qu ont leur envoie
    . Y a plus de terrre .. que de la croute … et bientot plus personne pour casser la croûte !!!!!

      1. Je suis entièrement d’accord avec la réponse fait à terreatitude
        Il faut arrêter de se cacher derrière sont petit doigt
        Il faut arrêter de empoisonner la terre et c’est habitants

  3. Je fais parti des générations qui ont pu s’alimenter dans leur enfance avec des produits naturels dont la valeur nutritive était beaucoup plus élevé qu’aujourd’hui et cela bien sur en province mais aussi en banlieue parisienne avant l’urbanisation à outrance des années 80 . Votre article va dans le bon sens car ce n’est pas en pointant du doigt les agriculteurs qui pour la plupart aime leur métier et en sont fier, que nous les encourageront à évoluer vers une agriculture plus respectueuse, plus responsable, plus nutritive et surtout pérenne .
    Dialogue, suggestions et surtout compréhension du fait qu’ils ne pourrons pas changer du jours au lendemain car il faut du temps pour régénérer la terre et la rendre vivante de nouveau. L’état à un grand rôle à jouer en subventionnant davantage ceux qui veulent transiter vers une agriculture plus saine et respectueuse de l’environnement , mais aussi et surtout nous en changeant nos habitudes de consommation . Je privilégie de mon coté les circuits courts, en bio ou permaculture, les produits français quand je ne le peux pas et cultive moi même un petit potager qui me nourrie 3 à 4 mois par ans.

  4. Je pense qu’il faut revenir a une production locale, reapprendre a manger les produits de saison. L’Europe et toutes les aides versees aux agriculteurs ont cause beaucoup de torts. Les animaux d’elevage etaient mieux consideres avant, car il n’y avait pas de compassation. Exemple : un eleveur qui perdait une bete , perdait beaucoup. Aujourd’hui,une bete perdue, une prime versee.Dans ma region, les betes sont dehors toute l’annee, a tous les temps. Les petits naissent dans le froid, sous la neige et la pluie. Tout ceci, a cause de l’elevage intensif. Le materiel est a l’abri sous de grands hangars et les betes dehors. Nous sommes un pays de gros consommateurs, changeons nos habitudes: produits de saison, moins de viande,achat de produits locaux,…et trop de gaspillage. Si nous produisons moins, il y aura moins de gaspillage. J’arrete la, beaucoup trop de choses a dire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *