Article Mon métier - pépiniériste de plants maraîchers
Mon métier

Mon métier de pépiniériste

L’essence même de notre alimentation,

un métier invisible, inconnu, mais également essentiel.

Ce métier de pépiniériste de plants maraîchers est peu connu et reconnu, mais fait partie de l’agriculture et de la filière horticulture.

Nous sommes peu nombreux en France à exercer ce métier, mais nous sommes tout aussi essentiels et utiles à l’agriculture et à l’alimentation des Français.

Notre travail est un travail d’équipe avec le vivant et nos clients les maraîchers·ères.

365 jours par an, l’origine de votre alimentation à vous consommateurs·trices en fruits et légumes de la région Occitanie et PACA provient de mon site de production du Gard, une entreprise familiale gérée par mon compagnon Jean et par moi-même, Amandine.

De nombreux citoyens connaissent le secteur du maraîchage, mais peu celui qui est en amont. Ce travail est souvent réalisé par le pépiniériste qui élève et éduque de jeunes plants.

Peu de documentations, de reportages sur ce sujet sont montrés au public et aux consommateurs·trices. De ce fait, des amalgames et méconnaissances du métier sont nombreux.

Derrière mon métier, notre savoir-faire, il y a un enjeu : nous n’avons pas le droit à l’erreur, car le/la maraîcher·ère, compte sur nous pour assurer sa future production.

Nous sommes un des maillons de la chaine fruits et légumes. Nous pouvons considérer que nous collaborons tous ensemble entre les fournisseurs de matières premières (semences, terreau, produits phyto, insectes…) et les maraîchers·ères.

En quoi consiste ce métier ?

Nous faisons grandir des plants maraîchers de printemps, d’été, d’automne et depuis peu d’hiver pour les maraîchers·ères dans des serres. Nous sommes équipés de plusieurs outils pour nous permettre de veiller au mieux sur les jeunes plants.

Plus de 2 hectares de serres chauffées ou non (de type Richel, Europrogress, Filclair) sont notre lieu de travail et sont considérées pour les plants comme une nurserie.

L’intérieur des serres est équipé de chauffage, de tuyaux d’arrosage pour un arrosage par aspersion ou à la poire, c’est-à-dire manuel et de machines pour pouvoir semer les plants en mottes ou en plaques alvéolées.

Plants produits par nos soins chaque année.

Tonnes de légumes produits par nos plants chaque année.

Article Mon métier - germe de plant Les semis, cela consiste à planter des semences paysannes et hybrides (graines bio, non traitées, conventionnelles) qui sont achetées chez des semenciers en fonction de la demande des clients.

Les graines sont semées en raisonné ou en bio à la main ou à la machine en fonction des quantités, dans des mottes de terreau compressées, en caisses ou en plaques en fonction du type de plants et recouvertes de vermiculite ou de sable afin de garder une humidité constante pour faciliter la germination et pour éviter d’arroser trop souvent.

La germination, les plaques semées sont déposées directement en serre en fonction du climat et des espèces, ou dans une salle de germination (une couveuse). À une certaine température et un certain degré d’humidité où les conditions sont propices au développement du germe.

La pose de plants, lorsque le germe a atteint une taille suffisante en salle de germination les plaques sont alors posées en serre sur des grilles en fer.

On va attendre le développement du plant jusqu’à sa taille adulte.

Les serres sont chauffées en hiver pour respecter le degré végétatif et permettre le développement correct des jeunes plants.

L’entretien de plants, c’est veiller au bon développement des plants, arroser, observer la santé des plants.

La préparation des commandes, lorsque le plant est prêt à être planté en pleine terre, il est envoyé chez le client. Les commandes sont préparées à la main, les plants sont triés si besoin et mis en rolls (cage ou rak) ou en caisses pour faciliter le transport.

  La livraison des plants se fait par camion ou le client vient directement chercher sa commande à la pépinière.

Notre organisation ressemble à celle d’une entreprise du secteur tertiaire, nous avons un secrétariat, un service comptabilité, un service entretien des machines, des serres (bâches, filet insect proof, arrosages…..)

 

Une petite fourmilière s’organise à la serre, une entreprise qui travaille avec des petites mains jusqu’à 30 personnes en pleine saison.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *