Jean prend de la graine

Plant de carrière

Avant d’installer son potager, il faut choisir sa parcelle, et étudier son environnement. Est-ce que les plantes vont pouvoir se développer sainement et bénéficier de tous leurs besoins ?

Les Mini-Pousses - Illustration Climat

L’ensoleillement

La parcelle doit au moins bénéficier de 6 heures d’ensoleillement par jour.

Sur votre parcelle, il peut y avoir de l’ombre  causée  par de la végétation, des haies, des arbres, ou des immeubles, ou votre propre maison… Il suffit d’observer le soleil en mouvement au cours de la journée. La lumière est primordiale pour le bon développement des plantes pendant la saison printanière et estivale principalement.

Après cette observation, vous choisirez vos variétés en fonction des besoins de la plante.

Les Mini-Pousses - Illustration Récolte

Le sol

Il existe plusieurs moyens pour connaître son sol, comme observer les plantes bio-indicatrices déjà présentes dans votre jardin. Elles sont indicatrices de la composition de votre sol. Vous pouvez également faire une analyse de votre sol par biomede ou un laboratoire…

Les Mini-Pousses - Illustration Arrosoir

L’eau

La présence d’un point d’eau est nécessaire pour pouvoir arroser son potager, que ce soit en arrosage manuel ou en goutte-à-goutte.

Une autre manière d’arroser son jardin est de récupérer l’eau de pluie des gouttières de sa maison, de son immeuble… notamment grâce à un collecteur d’eau de pluie.

Pour maintenir une bonne humidité de son sol, des solutions alternatives existent, comme l’installation d’oyas. Cette technique permet d’éviter des chocs hydriques liés à un arrosage irrégulier.

Il est tout à fait possible d’arroser son jardin de manière écoresponsable avec ces différents outils.

Les Mini-Pousses - Illustration Arrosoir

La superficie

Il faut définir ses objectifs : pourquoi faire un potager ? pour qui ?

Pour nourrir toute sa famille et être autosuffisant, ou juste pour débuter.

Ce sont des questions à se poser avant de se lancer afin de ne pas se décourager.

Il ne faut pas oublier que jardiner, cela prend du temps. Donc, un petit conseil, commencer par étape et augmenter progressivement si besoin.

Les Mini-Pousses - Illustration Plant

Le plan du potager

Dessiner son potager, faire un plan, afin de prévoir les emplacements idéaux des plantes, les espacements nécessaires entre chacune et de pouvoir organiser au mieux sa production et sa rotation de culture. 

 

Les Mini-Pousses - Illustration Plant

 Préparer le sol

Après avoir pris connaissance de la structure et des précédents culturaux de votre sol, il est temps de préparer la terre pour accueillir les prochaines cultures :

– désherber manuellement avec une binette ou installer des cartons ou une bâche noire sur votre sol pour empêcher le développement des adventices. Cette seconde méthode nécessite plusieurs mois.

– retourner légèrement la terre pour aérer le sol.

– apporter de la matière organique à ce sol.

– mélanger à nouveau la terre pour que les matières organiques se décomposent dans le sol.

– décompacter la terre afin d’apporter un aspect drainant.

Le but est de favoriser le développement racinaire, faciliter l’écoulement de l’eau et donner les nutriments nécessaires aux cultures.

La mise en place de la culture peut débuter, préparer les buttes (surtout dans le Sud), les planches, les rangées, l’arrosage (goutte-à-goutte, oyas…), planter, pailler, tuteurer…

 

À vous de tester et de faire votre propre expérience.

Produire de la nourriture est un art, rien n’est acquis, il faut sans cesse s’adapter aux vivants.

Photographie @Aurélie Baudran.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.